Tony Soulié

Tony Soulié n’est pas uniquement cet intrépide et singulier globe-trotter, magicien réfléchi. Il est aussi un peintre qui aime, à contrario, le secret de l’atelier. De chacune des escales de sa vie, de ses séjours, il trempe son oeuvre en perpétuelle progression. Il vit du mouvement, de ces mouvements qui tanguent, qui roulent, qui le font se plier à l’envoutement permanent d’une sublime recherche des forces contraires qui perpétuent l’équilibre.
C’est ce mouvement, souvent contradictoire, qui provoque, chez le peintre, la forme de toupie que l’on trouve dans son travail. Cette forme mère qui lui vient encore de l’observation des cratères volcaniques, ou bien des lointains souvenirs de l’Afrique, qui impose une autre cartographie, nouvelle, celle d’un voyageur captif de ses proposer exigences insatiables, frénétiques.
C’est cela qu’il retrace au fil de cette monographie ponctuant, d’une année à l’autre, un parcours intense.

1955Naissance de Tony Soulié
1977Première exposition à la Galerie Durgnet en Suisse
1984Exposition « Peintures, l’autre nouvelle génération »
1992 Représente la France à l'exposition universelle à Séville
1999Publication de sa première monographie
2003Première importante rétrospective au Musée Couvent des Cordeliers à Châteauroux
2007Rétrospective « Panorama » au Palais Synodal à Sens
2010Réalisation d'une série interprétant le langage sculptural des Zuñi
2012Exposition « anima-animisme »